Pour diffusion immédiate

OTTAWA –  Les chefs des partis de l’opposition demandent au premier ministre qu’il ordonne à Postes Canada de suspendre l’élimination de la livraison du courrier à domicile jusqu’aux prochaines élections fédérales, fait valoir le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

Les chefs des partis de l’opposition dénoncent les compressions au service de livraison, qui touchent durement les aînés, les personnes ayant des limitations fonctionnelles et les collectivités de l’ensemble du pays. 

« La population et la plupart des partis fédéraux unissent leurs voix pour dénoncer l’élimination du service de livraison à domicile, indique Mike Palecek, président national du STTP. Nous souhaitons tous un arrêt de la destruction de notre service postal public rentable. »

« Le gouvernement Harper n’a absolument pas le mandat de faire du Canada le premier pays du monde à se départir de son service de livraison à domicile, indique Mike Palecek. Les conservateurs ne nous ont pas avisés de cet important changement, et n’ont pas non plus veillé à ce que Postes Canada consulte la population comme il se doit avant de prendre une décision de cette ampleur. »

Mike Palecek exige aussi que le gouvernement mette fin aux compressions.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Kevin Matthews, au 613-327-1177 ou à media@cupw-sttp.org.

Pour lire les lettres que les partis de l’opposition ont envoyées au premier ministre, rendez-vous à : SauvonsPostesCanada.ca

Lettre du Nouveau Parti démocratique au premier ministre

Lettre du Parti libéral au premier ministre

Lettre du Parti Vert au premier ministre